Jean-Michel Blanquer veut faire de son enquête auprès de la profession une « base de discussion ». Fort bien, sauf qu’il a oublié de poser quelques questions qui ont aussi tout leur intérêt à l’heure où les conditions d’exercice du métier se dégradent, où se discute une réforme des retraites particulièrement pénalisante pour les PE et où les perspectives de revalorisation salariale en restent à l’état d’annonces.

Le SNUipp-FSU propose donc son questionnaire additionnel et ne manquera pas d’en faire valoir les résultats.

La dégradation des conditions d’exercice du métier

Depuis quelques années on constate une dégradation des conditions de travail des enseignantes et des enseignants des écoles. Le SNUipp-FSU a porté auprès du ministère la nécessité de comprendre les raisons de cette dégradation, ce qu’il a refusé. Aussi nous vous proposons au travers de ce complément de questionnaire de donner votre point de vue sur les raisons de cette dégradation.

Quelles sont les raisons qui ont conduit à cette dégradation ?

Améliorer les conditions d’exercice du métier

Aménagements de fin de carrière

Avec des conditions de travail dégradées et un recul de l’âge de départ en retraite suite aux différentes réformes des retraites déjà en vigueur, il devient difficile de se projeter jusqu’à la retraite. Le SNUipp-FSU demande que soit mise en place la CPA, cessation progressive d‘activité, qui permet de travailler à temps partiel avec un salaire réduit à 80%.

De votre côté, quels aménagements de fin de carrière jugeriez-vous intéressants ?

Revalorisation

Le ministère propose une revalorisation étalée sur 20 ans avec 500 millions d’euros par année. Il envisage 4 scénarios pour 2021 qui permettraient de revaloriser, via une indemnité, les débuts de carrière d’au maximum 128€ et le 11e échelon de 14€ au mieux sans revalorisation de la hors-classe.

Le SNUipp-FSU fait une 5e proposition de scénario.

Il s’agit de resserrer sur 5 ans le calendrier actuellement prévu sur 20 ans et de consacrer l’intégralité des 10 milliards d’euros à une revalorisation dégressive des grilles indiciaires, soit 700 € par mois en début de carrière et 470 € en fin de carrière. A cette mesure, nous demanderons que s’ajoute un doublement de l’ISAE, indemnité à étendre à tous les PE, et à la création d’une indemnité d’équipement.

Finaliser le questionnaire...

Afin d'enregistrer votre participation nous avons besoin d'une adresse email pour vous envoyer un lien de confirmation de participation.

Cet e-mail sera utilisé pour valider votre participation.

misc crawler